Immobilier  

Rachat de soulte : divorce ou succession

Le divorce ou la succession en cas de crédit immobilier en cours peut causer des problèmes qui peuvent entrainer une dégradation de la situation financière des emprunteurs. En effet, même si un couple se sépare, il doit continuer de rembourser le crédit contracté à leur banque. Il restent liés par le contrat signé devant le banquier et doivent rembourser l’intégralité du montant emprunté et des intérêts. Mais le problème est qu’il est plus facile de rembourser un emprunt à deux, plutôt que seul surtout qu’un divorce peut entrainer une perte d’emploi ou un remplis sur soit qui peux entrainer encore plus l’emprunteur dans une situation précaire qui peut l’empêcher de pouvoir rembourser son crédit.

 

De plus, difficile de devoir rembourser un crédit pour un bien dans lequel on habite pas et dont on ne profite pas. Pour éviter ces désagréments du au divorce, il est possible de demander une désolidarisation de l’autre auprès de l’organisme préteur. Cette demande de désolidarisation peut être obtenue lors de l’étude de liquidation du régime matrimonial faite lors d’un rdv chez le notaire. Si un des emprunteur souhaite garder le bien acheté, un rachat de Soulte est effectué.

 

Qu’est-ce que le rachat de soulte ? En fait il s’agit d’un rachat de part qui fait suite a la division d’un patrimoine immobilier qui a pu etre causé par un divorce ou une succession. Le rachat de soulte entraine le rachat par l’un des deux co-emprunteurs des parts de l’autre. Ben entendu le rachat de soulte n’est possible que si le conjoint qui souhaite rachater le part de son ex-époux en a les moyens financiers. Mais s’il n’en avait pas les moyens la banque pourra alors lui octroyer un second prêt immobilier qui complètera alors le premier qui est en cours de remboursement.

 

Mais quoi qu’il en soit, si le rachat de soulte ne vous intéresse pas, sachez que votre assurance d’emprunt immo pourra vous rembourser une partie ou la totalité (en fonction du type d’assurance) des mensualités.


Plus d'informations ?

4 réactions à “Rachat de soulte : divorce ou succession”

  1. Divorce et credit immobilier | Guide de Crédit

    […] bien immobilier de l’autre pour devenir ainsi entier propriétaire du bien. On nomme cela un rachat de Soulte. L’organisme prêteur analyse la capacité d’emprunt du conjoint qui récupère les […]

  2. GARNIER

    Bonjour,
    Je posséde une maison que je souhaite donner par moitié à mes 2 enfants.
    Celui qui va garder la maison (vit avec une concubine) versera une soulte à son frère.
    Pour le rachat de cette soulte il souhaite faire un pret.
    La banque refuse de prendre en considération les revenus de sa concubine pour le montant du pret.
    -Est-ce que la banque est dans son droit?
    -Si oui est ce qu’il existe une autre solution?

    Merci

    GARNIER Gilbert

  3. Rom

    Bonjour,

    J’ai une question concernant une amie qui est propriétaire d’une maison avec ses 2 frères suite à une succession; ils ont tous les trois 33%.
    Madame est aujourdhui mariée sans contrat de mariage et souhaite contracter un pret avec son mari pour racheter les parts de ses frères.
    Monsieur n’ayant rien a voir avec la succession, ya t il besoin de preciser dans l’acte notarié qu’il sera lui aussi proprietaire des 66% qu’il saprette a racheter avec sa femme? ou le fait d’etre co emprunteur est suffisant? merci pour vos reponses!

  4. delecour mireille

    Mariée sous le régime de la communauté légale.
    Dans le cas d’une succession, puis-je racheter la part de mon frère et de mes deux soeurs? Suis-je obligée de le faire seule ou ce que je souhaiterais, conjointement avec mon mari Est que le notaire est obligé de faire le compromis sous mon seul nom

    Merci pour votre réponse
    Mireille Delecour

Enrichir le guide du crédit...