Astuces  

Prêt in fine ou amortissable ?

Lors de l’octroi d’un prêt bancaire, plusieurs possibilités de remboursement nous sont proposées. Il y a la méthode de remboursement « in fine » ou la méthode « prêt amortissable ». Chaque type de remboursement possède ses avantages et ses inconvénients et sont adaptés à une situation précise de l’emprunteur. Il convient de bien différencier ses deux modes de remboursement afin de réaliser un prêt le plus approprié possible à notre situation financière.

 

LE PRET AMORTISSABLE

 

Le prêt amortissable est plus souvent utilisé. Son remboursement est constitué de mensualité constante avec une partie du capital dû et une partie d’intérêt. Les premières mensualités contiendront plus d’intérêt que de capital et les dernières mensualités seront majoritairement du capital puisque les intérêts seront peu élevés.

 

Les avantages du prêt amortissable
Le prêt amortissable comporte de nombreux avantages. Tout d’abord, la régularité des échéances permet de maîtriser le budget mensuel, son coût est connu dès la signature du contrat de prêt. Aussi, on commence à rembourser le capital emprunté dès la première mensualité payée, au fur et à mesure du remboursement du capital, la dette diminue. Le coût d’un prêt amortissable est moins élevé que le coût d’un prêt in fine car les intérêts qui sont calculés sur le capital restant dû sont moins importants. Le prêt amortissable est adapté à toute personne quel que soit l’objet de l’achat.

 

Les inconvénients du prêt amortissable
Avec un prêt amortissable, on peut bénéficier de taux d’intérêt moins favorables que pour le prêt in fine. Ce type de prêt ne permet pas de profiter d’avantages fiscaux.

 

LE PRET IN FINE

 

Le prêt in fine est moins courant que le prêt amortissable. Il ne s’adresse qu’à une seule catégorie d’emprunteur, celle ayant une forte solidité financière. Le principe du prêt in fine est de tout d’abord rembourser les intérêts pendant toute la durée du prêt puis au terme du prêt de rembourser le capital emprunté en une seule fois.

 

Les avantages du prêt in fine
Grâce au prêt in fine, on a la possibilité de déduire des revenus fonciers, le montant des intérêts versés dans le cadre d’un prêt pour un logement locatif. Le placement des loyers encaissés peut rapporter plus d’intérêts que ceux payés pour le prêt et ainsi retrouver l’équilibre entre les intérêts payés et ceux acquis par les placements.

 

Les inconvénients du prêt in fine
Le prêt in fine est plus coûteux que le prêt amortissable. Les intérêts étant calculés sur le capital restant dû restent élevés puisque le capital dû ne diminue pas. La dette étant constante jusqu’à la fin du prêt, l’établissement prêteur exigera une garantie comme par exemple une assurance vie. Le prêt in fine est adapté qu’aux personnes aisées et plus particulièrement disposant de revenus fonciers.

 

Pendant l’étude de financement, il est important de comparer les deux types de prêt. Pour un achat destiné à la location, il est plus avantageux de contracter un prêt in fine. Par contre, pour un achat destiné à l’habitation, le prêt amortissable sera moins coûteux. Il convient de bien prendre en compte la situation financière de l’emprunteur et de choisir selon ses possibilités.


Plus d'informations ?

Enrichir le guide du crédit...