Astuces  

Le crédit social des fonctionnaires (CSF)

Association de la loi 1901, le Crédit social des fonctionnaires a été fondé par Robert Gully et un groupe d’enseignants. La création de cette association à but non lucratif vise à permettre aux agents de la fonction publique qui adhèrent d’avoir accès à certains services que proposent des entreprises partenaires ou des sociétés propres. Présidé actuellement par Jean-Marie Alexandre, sa zone d’influence ne va pas au delà des frontières de la France. Aujourd’hui, le Crédit social des fonctionnaires qui a un effectif de 370 salariés compte 150 points conseils et 33 agences sur l’ensemble du territoire français.

 

Les débuts et l’évolution du Crédit social des fonctionnaires

 

Le 20 juillet 1955, lorsqu’un groupe d’enseignants et Robert Gully créent cette association de fonctionnaires, ils entendent faciliter l’accès à certains services notamment financiers à leurs membres. Et pour ce faire, les agents de la fonction publique qui adhèrent doivent verser un certain montant dans un pot commun afin de constituer un fonds mutuel de garantie. Un tel fonds servant de caution doit permettre aux adhérents du Crédit social des fonctionnaires de négocier plus facilement leurs crédits auprès des établissements bancaires. Ainsi, dans le cas où un membre se trouve dans l’impossibilité de faire face à ses mensualités de remboursement, l’association pallie cette défaillance en puisant dans le fonds mutuel de garantie. L’effet conjugué de l’essor du Crédit social des fonctionnaires et de l’évolution des règlementations financières en 1975, conduise à la naissance d’un établissement financier connu sous l’appellation de Crédit Service Financier et ensuite de CSF Assurances. Depuis 2010, cette association de fonctionnaires a mis en place des produits de maintien de salaire et complémentaire santé.

 

Les services et les missions du Crédit social des fonctionnaires

 

L’objectif de cette association de fonctionnaires, c’est de répondre aux attentes de ses membres en matière de crédit, de caution, d’épargne, d’assurance et autres services. Pour atteindre un tel but, le Crédit social des fonctionnaires a créé plusieurs filiales dont notamment un établissement financier à savoir CRESERFI, une société de courtage d’assurance CSF Assurances, une SARL de gestion en patrimoine, Progretis et a Fondation d’entreprise Crédit social des fonctionnaires depuis 2008. Au total, cette association propose à ses adhérents une panoplie de services en relation avec leur vie quotidienne. Il s’agit notamment de l’achat de véhicules récents ou neufs à des tarifs très avantageux puisque négociés, de la mise à la disposition des membres de plus de 1500 professionnels d’entreprises ou d’artisans aux références garanties et aux devis vérifiés pour l’exécution de certains travaux domestiques, de l’accès aux diagnostics immobiliers obligatoires en matière de vente de logements et bien d’autres services encore. Pour ce qui est des missions, elles sont précisées par les statuts du Crédit social des fonctionnaires. Ainsi parmi ses attributions, il y a entre autres la contribution à une meilleure organisation de la solidarité entre les adhérents, l’amélioration de la qualité de vie des membres en permettant un accès facile à l’assurance, au crédit, à l’épargne et autres services ou encore le rôle de conseil en faisant connaitre à ses membres leurs droits en tant que consommateurs.


Plus d'informations ?

Une réaction à “Le crédit social des fonctionnaires (CSF)”

  1. pleychoupy

    Je viens à vous afin de relater notre experience avec le CSF en esperant que tout ceux qui feront une petite enquete sur le CSF avant de si inscrire verront ce petit message.

    Voici mon histoire:
    En janvier 2013, ma compagne et moi-même avons entrepris les démarches auprès des différentes banques pour acheter une résidence principale.
    Ma compagne étant fonctionnaire et cotisant depuis plusieurs années au CSF, nous avons commencé par eux. Le conseiller qui nous a pris en charge nous a fait miroiter des taux hallucinant en prétextant que les banques étaient favorable pour prêter de l’argent aux fonctionnaires mais que pour être crédible, nous ne devions en aucun cas faire d’autres simulations avec les autres banques.
    Estimant être entre de bonnes mains (je vous passe le discours sur  »Nous sommes une association, nous sommes au service des fonctionnaires…bla bla bla), nous avons fournis tout les éléments pour monter un dossier de demande de pret.
    Après etudes, le CSF nous a affirmé que nous pouvions pretendre à acheter un bien à hauteur de 270 000 €.
    Nous pouvions donc commencer nos recherches….

    Après 3 mois de recherche….nous avons trouvé LA maison de nos rêves cédée pour 257 000 € tout compris, nous avons donc signer le compromis de vente et la…..au bout de 30jours nous recevons une copie d’un courrier du Crédit Immobilier de France (postée dans une enveloppe du CSF) nous annonçant que notre demande de prêt était rejetée et cela sans aucune explication ou lettre du CSF.
    Devant l’incompréhension de ce courrier lâché comme une bombe, nous avons essayé de joindre le fameux conseiller du CSF mais en vain….à aujourd’hui, il fait la sourde oreille, filtre ses appels et ne réponds pas à nos e-mails.

    Tout nos projets se sont effondrés…..et nous devons tout recommencés à zero.

    Pour résumer, FUYEZ LE CSF!!!!!

Enrichir le guide du crédit...