Immobilier  

Coefficient d’érosion monétaire

On se sert des coefficients d’érosion monétaire pour calculer une plus-value imposable, déterminer la revalorisation des pensions alimentaires ou mettre à jour des indemnités. Nous allons détailler tout ce dont vous aurez besoin pour comprendre le coefficient d’érosion monétaire.

 

Revalorisation des pensions alimentaires

 

Les coefficient d’érosion monétaire peuvent servir à calculer le montant des pensions alimentaires qui ont subit un changement inclus dans les revenus imposables. Le montant déductible est calculé en utilisant le coefficient de du changement au montant de la pension.

 


Plus values des particuliers

 

Les plus-values imposables dans la cadre de l’impôt sur le revenu sont calculés par la soustraction du prix de vente du bien immobilier et son prix d’achat. En fonction de l’année d’acquisition ou de vente du bien, le coefficient d’érosion monétaire pourra varier. On pourra noter qu’en 2004, ce mode de calcul a été modifié par une règlementation.

 

Actualisation des indemnités

 

Un coefficient d’érosion monétaire est également appliqué pour le calcul des indemnités de capital allouées pour la réparation de dommages corporels et sont à exclure du patrimoine imposable à l’ISF.

 

Tableau de coefficients d’érosion monétaire

 

Année Coefficient
1980 2,23
1981 2,00
1982 1,79
1983 1,63
1984 1,52
1985 1,43
1986 1,40
1987 1,35
1988 1,32
1989 1,27
1990 1,23
1991 1,19
1992 1,17
1993 1,15
1994 1,13
1995 1,11
1996 1,09
1997 1,08
1998 1,07
1999 1,07
2000 1,05
2001 1,04
2002 1,02
2003 1,00
2004 1,018
2005 1,017
2006 1,00
2007 1,00

Plus d'informations ?

Enrichir le guide du crédit...