10 Mai 2011 Classé dans Immobilier par admin

Les aides à l’investissement locatif

Les logements neufs ou assimilés peuvent bénéficier du dispositif Scellier. Le dispositif Scellier s’applique aux investissements réalisés entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2012 par des personnes physiques ou des sociétés civiles imposées à l’impôt sur le revenu.
Entrent dans le champ d’application de ce régime :
– les acquisitions de logements neufs ou en l’état futur d’achèvement ;
– les constructions de logement par le contribuable ;
– les acquisitions de locaux affectés à un usage autre que l’habitation et que le contribuable transforme en logements ;
– les acquisitions en vue de leur réhabilitation, de logements ne répondant pas aux caractéristiques de décence. Pour les logements ayant fait l’objet d’un dépôt de permis de construire à compter du 1er janvier 2010, le dispositif n’est pas applicable
si l’acquisition a été financée au moyen d’un prêt locatif social. Ces logements doivent respecter la réglementation thermique en vigueur (RT 2005)
Le contribuable peut bénéficier d’une réduction d’impôt, dont le taux est de 25 % du prix de revient du logement retenu dans la limite annuelle de 300 000 € pour 2009 et 2010.

 

Pour 2011 et 2012, afin de favoriser la construction d’habitations à forte performance énergétique, un taux différencié est prévu entre les logements BBC (bâtiments basse consommation) et les logements non BBC. En conséquence du “coup de rabot” sur les niches fiscales, les taux sont réduits de 10 %, soit un taux de 22 % pour les logements BBC et un taux de 13 % pour les logements non BBC. Toutefois, si le contribuable justifie avoir pris avant le 31 décembre 2010, l’engagement de réaliser un investissement immobilier, son avantage fiscal ne sera pas réduit de 10 %. L’engagement de réaliser un investissement immobilier peut prendre la forme d’une réservation, sous réserve qu’elle soit enregistrée chez un notaire ou un service des impôts avant le 31 décembre 2010 et que l’acte authentique soit passé avant le 31 mars 2011.

 

Lire la suite »

10 Mai 2011 Classé dans Immobilier par admin

Impots liés à la location d’un bien immobilier

Les loyers procurés par la location d’un bien immobilier loué nu, que ce bien soit détenu en direct ou par l’intermédiaire d’une société civile immobilière relevant de l’impôt sur le revenu ou d’une SCPI, sont imposés au titre des revenus fonciers. Ces revenus sont également soumis aux prélèvements sociaux au taux global de 12,3 % dont 5,8 % de CSG déductible.

 

Le revenu foncier imposable est égal au montant des loyers et de certaines recettes
accessoires ou exceptionnelles, après déduction des charges de propriété payées durant l’année. Sont notamment déductibles les dépenses suivantes (hors régimes spécifiques d’aides à l’investissement) :
– les dépenses d’entretien et de réparation pour remise en état du bien ne modifiant pas la nature, l’agencement ou l’équipement initial ;
– les dépenses d’amélioration des locaux d’habitation, à l’exclusion des travaux d’agrandissement ou de reconstruction ;
– les appels provisionnels de charges versés aux syndics de copropriété avec régularisation l’année suivante ;
– les dépenses supportées par le propriétaire pour le compte du locataire lorsqu’elles ne lui ont pas été remboursées au 31 décembre de l’année de départ du locataire ;
– les intérêts et frais d’emprunt pour l’acquisition, la construction ou la réalisation de travaux sans limite de plafond ou de durée ;
– les frais réels de gérance et les rémunérations des gardiens ou concierges ainsi que les dépenses de procédure ;
– les autres frais de gestion (correspondance et téléphone) couverts par un forfait de 20 € par local ;
– les primes d’assurance afférentes à l’immeuble ou au bail, quel que soit le risque couvert, depuis la suppression de l’abattement forfaitaire ;
– les impôts fonciers. Lire la suite »

3 Avr 2011 Classé dans Immobilier par admin

Divorce et credit immobilier

Il n’est pas rare d’acheter une maison ou un appartement en couple. Mais lorsqu’il s’agit d’un couple marié, que se passe-t-il en cas de divorce ? Que devient le crédit immobilier une fois que les personnes se séparent ? Nous allons tenter de vous apporter des éléments de réponse…

 

Quelque soit votre situation, le préteur vous réclamera l’argent qu’il vous a prêté pour financer votre bien immobilier. Mais en cas de divorce il existe des solutions pour faciliter le paiement des mensualités.

 

Habituellement en cas de divorce, les deux ex-conjoints font un arrangement à l’amiable. Une des deux personnes rachète par consentement mutuel la part du bien immobilier de l’autre pour devenir ainsi entier propriétaire du bien. On nomme cela un rachat de Soulte. Lire la suite »

11 Mar 2011 Classé dans Immobilier par admin

Assurance chomage pour credit immobilier

Lorsque vous empruntez de l’argent pour acheter un bien immobilier il n’est pas obligatoire mais fortement recommandé de prendre une assurance chomage avec votre pret immobilier pour etre assuré en cas de perte d’emploi ce qui compliquerait fortement le remboursement des mensualités de votre emprunt qui est bien souvent une charge lourde. Bien que cet assurance ne soit pas obligatoire, certaines banques l’imposent sous réserve de refuser votre demande de crédit car cela augmente le crédit scoring : le risque qui est prit en acceptant de vous prêter de l’argent. Vous avez tout intérêt à coopérer en prenant cette assurance chomage. Cette assurance de pret immobilier vous garantie le remboursement des échéances lors de votre période de chômage si cela été amené à arriver, ce que nous ne sous souhaitons pas. Lire la suite »

21 Fév 2011 Classé dans Immobilier par admin

Acheter à Paris ou en Banlieue ?

Question que beaucoup de personnes souhaitant acheter un bien immobilier en région parisienne : faut-il acheter à Paris ou en Banlieue ? Pas facile de savoir s’il vaut mieux acheter à Paris ou en région parisienne car il existe des avantages et des inconvénients dans les deux cas. Nous allons tenter de vous éclairer sur ce sujet.

 

Acheter en banlieue
Investir dans l’immobilier de la banlieue parisienne peut s’avérer assez intéressant pour plusieurs points. Les prix du m2 vont relativement plus faible que dans la capitale, il est beaucoup plus facile de trouver des offres, les prix ont plus de chance d’augmenter de façon importante, c’est plus facile de trouver un bien avec un petit bout de verdure ou espace pour les c’est dont l’endroit idéal pour investir ou pour acheter son premier bien immobilier. Mais les inconvénients de l’achat en banlieue sont eux aussi nombreux : problème de sécurité, moins de transports en communs, prix des transports plus chers, besoin presque obligatoire d’avoir une voiture, prix extrêmements variables d’un quartier à l’autre. Mais bon, la banlieue c’est très vaste et tous les départements ne se valent pas en terme d’avantages financiers et en terme de qualité de vie. Lire la suite »

20 Jan 2011 Classé dans Immobilier par admin

Rachat de soulte : divorce ou succession

Le divorce ou la succession en cas de crédit immobilier en cours peut causer des problèmes qui peuvent entrainer une dégradation de la situation financière des emprunteurs. En effet, même si un couple se sépare, il doit continuer de rembourser le crédit contracté à leur banque. Il restent liés par le contrat signé devant le banquier et doivent rembourser l’intégralité du montant emprunté et des intérêts. Mais le problème est qu’il est plus facile de rembourser un emprunt à deux, plutôt que seul surtout qu’un divorce peut entrainer une perte d’emploi ou un remplis sur soit qui peux entrainer encore plus l’emprunteur dans une situation précaire qui peut l’empêcher de pouvoir rembourser son crédit.

 

De plus, difficile de devoir rembourser un crédit pour un bien dans lequel on habite pas et dont on ne profite pas. Pour éviter ces désagréments du au divorce, il est possible de demander une désolidarisation de l’autre auprès de l’organisme préteur. Cette demande de désolidarisation peut être obtenue lors de l’étude de liquidation du régime matrimonial faite lors d’un rdv chez le notaire. Si un des emprunteur souhaite garder le bien acheté, un rachat de Soulte est effectué. Lire la suite »

2 Jan 2011 Classé dans Immobilier par admin

Déchéance du terme : définition

Vous cherchez la définition du terme déchéance du terme, nous allons vous expliquer ce que cela signifie simplement. La échéance du terme est la perte de la possibilité de continuer à rembourser un crédit par échéances car ’emprunteur aura dérogé à un terme stipulé dans le contrat d’emprunt. A partir de cela, le créancier peut alors exiger le paiement immédiat du capital et intérêts majorés des indemnités qui lui sont du selon des dispositions légales.

 

Le mot terme signifie la date de la fin du contrat engageant l’emprunteur et le créancier. C’est à partir de cette date que sont calculés les mensualités à rembourser. Il est important de savoir que votre banque ne peut pas vous obliger à rembourser votre emprunt avant la date indiquée dans le contrat si celui-ci est bien respecté. Si vous ne remboursez plus vos mensualités, la banque peut prononcer la déchéance du terme pour mettre fin au pret avant la fin définir initialement.

 

Si la déchéance du terme est prononcée, votre banque ou l’organisme auprès duquel vous avez emprunté de l’argent peut vous demander de rembourser tout le capital du sans delai. Les causes d’application de la decheance du terme peuvent etre : capital restant dû, échéances impayées, intérêts de retard, pénalités, etc…). Il s’agit de la première de la procédure de recouvrement de crédit.

14 Déc 2010 Classé dans Immobilier par admin

Infographie : le marché du crédit immobilier

Le courtier et comparateur de crédit et d’assurances Empruntis.com vient de publier une infographie (aussi appelé datagraphie) présentant les chiffres du marché du crédit immobilier en 2010.

 

Cette image résume plusieurs états en France du marché de l’immobilier. Le premier point évoque l’évolution de la capacité d’achat de biens immobilier des français. On y apprends que cette capacité d’achat et évolué de +20% sur une période de 2 ans. En 2008, avec un taux de crédit immo à 5,65%, la capacité moyenne d’achat était de 170 494 euros pour un bien moyen au mettre carré de 3 124 euros, soit un appartement de 54 m2. En 2010, la baisse du taux de crédit immobilier actuel à 3,75 a permi d’élever cette capacité d’achat à 204 503 euros. Cela représente un bien immobilier moyen de 72m2 soit 3000 euros du prix au mètre carré. Lire la suite »

29 Nov 2010 Classé dans Immobilier par admin

Renegocier son pret immobilier

Vous remboursez actuellement un crédit immobilier que vous aviez souscrit pour acheter votre résidence ou pour investir dans la pierre ? Mais quand vous aviez signé votre demande d’emprunt, les taux était beaucoup plus élevés qu’aujourd’hui, car les taux des pret immobilier sont depuis le mois de Septembre au plus bas. Vous souhaitez donc savoir comment renegocier votre pret immobilier pour payer moins d’intérêts ? Nous allons vous donner quelques conseils pour vous aider à faire baisse le taux de votre crédit immo pour que votre pret vous coute moins cher ! Pour faire baisse le montant que vous devrez à votre banque ou organisme de crédit, il existe deux levier sur lesquels vous pourrez agir : le montant des mensualités et la durée de remboursement de votre crédit.

 

Lire la suite »

11 Oct 2010 Classé dans Immobilier par admin

Accès Locatif Parcours J du CIC

Vous êtes étudiant, vous souhaitez prendre votre indépendance et quitter le cocon familial. Une fois votre logement trouvé, vous allez devoir faire face à des dépenses importantes : frais d’agence, dépôt de garantie, équipement de votre logement (meubles indispensables, électroménager de base…). Pour étaler la charge de ces sorties importantes d’argent, le CIC peut vous aider à les financer par le biais d’un prêt.
Il peut aussi vous donner la garantie de paiement de loyers que vous demande le propriétaire de votre nouvel appartement.

 

Qui peut bénéficier du Parcours J du CIC ?

 

Les étudiants détenteurs d’un Contrat Personnel Parcours J âgés de 18 à 25 ans.
Pour les mineurs, possibilité de souscription par les parents ou le représentant légal.

 

Le financement du dépôt de garantie de loyer

 

Le CIC vous prête les sommes correspondant au dépôt de garantie demandé par le propriétaire, aux frais d’agence et aux frais liés à votre nouvelle installation. Vous vous engagez à verser au propriétaire les fonds correspondant au dépôt de garantie.

 

La banque peut vous prêter un montant d’une valeur allant de 750 euros à 2 500 euros sans frais de dossier. Il correspond à 2 mois de loyers hors charges + les frais d’agence + les frais liés à l’installation dans votre logement (dans la limite du montant maximum).

 

Ce crédit est remboursable de 6 mois à 36 mois dans la limite de la durée du bail, le remboursement se fait par mensualités constantes. L’assurance est facultative, vous pouvez choisir une assurance décès (0.25%) ou une assurance plus complète couvrant décès et incapacité de travail (0.43%).

 

La caution pour loyers impayés

 

Le propriétaire vous réclame une caution pour garantir vos loyers au cas où vous ne seriez pas en mesure de les payer, le CIC peut vous délivrer cette caution. Si vous bénéficiez de l’ APL, vous vous engagez à la domicilier sur votre compte au CIC.
Cette caution est d’un montant maximum 18 mois de loyers + charges, avec un plafond de 12 000€. Le frais de dossier sont gratuits. La caution est valable pendant toute la durée du bail. La commission est perçue mensuellement.

 

Vous pouvez souscrire ces produits ensemble ou séparément. Il vous est demandé :
– Votre carte Parcours J pour bénéficier du taux privilégié.
– Le bail ou le projet de bail.
– En cas de co-location, le pacte de co-location (dans le cas d’une co-location, la partie du loyer à votre charge est couverte).

 

Avantage de l’accès Locatif Parcours J du CIC

 

Il s’agit d’une bonne aide lorsque vous louez un logement, il vous est demandé une caution parentale ou bancaire. Les formalités sont simplifiées : le bail ou le projet de bail suffit. Lorsque vous allez déménager, n’oubliez pas d’assurer votre logement. Avec notre Assurance Habitation, bénéficiez des garanties indispensables à des tarifs adaptés à votre budget.