9 Juin 2013 Classé dans Bourse par admin

Tout savoir sur le trading à 60 secondes

Réaliser des profits en l’espace d’une minute. C’est possible avec le trading option binaire à 60 secondes. Cette pratique boursière encore peu connue intéresse de plus en plus de traders. Zoom sur ce système très particulier.

 

Définition et principe du négoce à soixante secondes

 

Le trading option binaire à soixante secondes ressemble quelque peu au scalping. Le négociant en bourse émet un ordre sur un actif qu’il sera obligé d’abandonner au bout d’une minute. Le trading express n’est réalisable que sur des titres très volatiles. L’opérateur boursier sera invité à prédire dans quelle direction va évoluer la valeur choisie dans la minute qui suit. Le seul souci pour le trader options binaires conventionnel, est qu’il ne maîtrise pas les paramètres du marché. Il ne sait même pas à quel moment il doit clôturer sa souscription. Il devra donc s’entraîner dur pour connaître les arcanes du système et développer un réflexe rapide. Lire la suite »

2 Août 2012 Classé dans Bourse par admin

Banque islamique en France pour musulman : moudaraba

L’arrivée de la finance islamique dans le monde est assez récente, car la première banque islamique a vue le jour en Egypte aux alentours de 1963. Les principes théoriques de la finance islamique quant à eux, ont été énoncés à partir de 1940 par un théologien pakistanais. La finance islamique est en accord avec le droit musulman et est basée sur deux principes: 1/ l’interdiction de l’intérêt et 2/ la responsabilité sociale de l’investissement.

 

Les contraintes du crédit pour les musulmans

 

Les musulmans ont souvent de réels problèmes pour contracter des crédits et ses importantes contraintes proviennent des principes de l’islam. En effet, l’islam interdit toutes les transactions quelles soient civiles ou commerciales qui ont recours à : 1/ l’intérêt (ribâ), 2/ le hasard (maysir) ou 3/ la spéculation (gharar). Cela complique énormément le recours aux crédits pour les musulmans, car ceux proposés par les institutions financières traditionnelles ne sont pas en accord avec les principes de l’islam. Le ribâ est prohibé, car c’est une forme d’intérêt qui implique qu’en cas de non remboursement, l’emprunteur doit verser le double de la somme initiale, ce qui crée des situations d’endettement difficiles. Lire la suite »

15 Mai 2011 Classé dans Bourse par admin

Impots sur les actions, Sicav et FCP actions

Les dividendes d’actions et d’OPCVM (Sicav ou Fonds communs de placement) détenant des actions de sociétés, de même que ceux provenant de parts de sociétés soumises à l’impôt sur les sociétés, doivent être déclarés au titre des revenus de capitaux mobiliers, sauf option pour le prélèvement libératoire applicable aux dividendes encaissés depuis 2008. Les personnes physiques bénéficient à la fois d’un abattement de 40 % sur les dividendes perçus, qui s’applique avant déduction des droits de garde, et d’un abattement de 1 525 € pour une personne seule ou de 3 050 € pour un couple marié ou pacsé.

 

Application du prélèvement libératoire aux dividendes. Les dividendes peuvent, comme les intérêts, bénéficier du prélèvement libératoire sur option préalable à l’encaissement. Dans ce cas, le prélèvement de 19 % est acquitté, en même temps que les prélèvements sociaux (12,3 %), sur le montant total du dividende, sans aucune déduction d’abattement ou de charge, par l’établissement payeur ou éventuellement le contribuable lui-même lorsque l’établissement payeur est situé à l’étranger. L’option pour le prélèvement libératoire sur un encaissement de dividendes prive le contribuable du bénéfice des différents abattements (40 % et 1 525 € ou 3 050 € pour un couple marié ou pacsé). Dans ces conditions, si l’option est opérée, elle doit l’être sur la totalité des dividendes auprès de chacun des établissements payeurs ou sociétés distributrices, sachant que cette option n’est, dans les faits, intéressante que pour les contribuables encaissant au moins 38 810 € de dividendes annuels pour un couple (19 405 € pour une personne seule) imposés dans la tranche la plus élevée du barème de l’impôt sur le revenu (41 %). Lire la suite »

23 Fév 2011 Classé dans Bourse par admin

Évolution du taux du livret A

Le livret A reste le livret d’épargne le plus prisé par les français. Ce n’est pas forcément le plus avantageux en terme de taux de rémunération mais il reste un placement sûr que auquel tout le monde peu accéder. Distribué par toutes banques depuis 2009, le livret A était réservé auparavant à la Banque postale, la Caisse d’épargne et au Crédit mutuel. Depuis sa création en 1818, le livret A reste un produit d’épargne pour le peuple. Plafonné à 15 300 euros, le livret A possède un taux de rémunération annuel de 2 % net depuis 1er février 2011.

Vous serez surement intéressé de découvrir l’évolution du taux du livret A en 20 ans. Alors le voici découpé en fonction de la publication des décrets d’application : Lire la suite »

18 Jan 2011 Classé dans Bourse par admin

IOB ou Intermediaire en Operations Bancaires

Vous cherchez le définition de IOB soit Intermédiaire en Opérations Bancaires et bien nous allons tenter de vous expliquer tout ce que vous avez à savoir concernant cette profession. Tout d’abord les IOB doivent être mandaté par un ou plusieurs organismes financiers pour prétende exercer ce metier car cette profession est soumise à une réglementation assez stricte en France. Un Intermediaire en Operations Bancaires est une sorte de courtier bancaire qui peut vous conseiller en toute discrétion pour vous aider à trouver la meilleur méthode de financement de vos envies.

 

C’est le Code Monétaire et Financier (articles L 519-1 à L 519-5) qui définit les droits et les devoirs des IOB comme le fait que l’IOB doit etre établissement de crédit et ne peux traiter qu’avec une seule personne à la fois. La société de crédit délivre un mandat à l’IOB qui définit la nature et les conditions des opérations qu’il pourra accomplir. Si l’IOB reçoit de l’argent, il doit être en mesure de prouver une garantie financière qui devrait permettre de rembourser les fonds prêtés. Lire la suite »

5 Déc 2010 Classé dans Bourse par admin

La loi Fourgous et l’amendement Fourgous

La loi fourgous est une loi qui permet de transformer un contrat d’assurance vie en euros en unités de compte tout en conservant son antériorité sous réserve de prendre au moins 20% de la valeur du contrat sur le marché financier (actions, obligations, fcp (fonds commun de placement), opcvm,…). Des frais peuvent être demandé pour la transformation du contrat semblables au frais d’entrée sur une assurance vie.

 

Ces contrats muli-support sont financièrement plus intéressant que les contrats en euro. Cet amendement Fourgous a été mis en place avec la loi Breton de juillet 2005 qui autorisait la transformation d’une assurance vie monosupport en multisupport.

 

Partagez avec nous votre avis et vos expériences à propos de la loi fourgous…

25 Oct 2010 Classé dans Bourse par admin

C’est quoi le crédit limitatif ?

Vous cherchez un définition du crédit limitatif et bien nous allons vous aider à comprendre ce que cela signifie. Le credit limitatif est un emprunt d’argent autorisé dont le plafond ne peut pas être dépassé lors de la période d’utilisation de ces fonds. Vous ne pourrez pas passer au delà d’un montant pécuniaire fixé par ce plafond pendant cette période de dépense de ce budget alloué qui peut être une dépense personnelle, de fonctionnement, ou en matérielle. Le crédit limitatif est inscrit dans le projet de loi de finances et est essentiellement destiné aux administrations.

7 Août 2010 Classé dans Bourse par admin

Taux moyen d’emprunt d’Etat TME

Le taux moyen d’emprunt d’Etat ou Taux TME est le taux moyen de rendement financier sur le marché secondaire des emprunts d’Etat à taux fixe et supérieur à 7 ans. En d’autres termes, le TME représente les dettes ou un titre de créance négociable de l’Etat français pendant sept ans au minimum. Il a succédé l’OAT.

 

Lire la suite »

6 Août 2010 Classé dans Bourse par admin

Qu’est-ce que le taux Euribor ?

Tout comme l’Eonia, l’Euribor est également un taux de référence du marché monétaire de la zone euro. Faisant partie des taux IBOR, il est connu en français comme étant le Tibeur. L’Euribor est publié par la Fédération Bancaire Européenne.

 

Comment se calcule le taux Euribor ?

 

L’Euribor se calcule quotidiennement, à 11h heure française plus précisément. Il est calculé sur une base des taux d’intérêt moyen, pendant laquelle plusieurs banques européennes, au nombre de 57 en général, effectuent des prêts en blancs en se prêtant de l’argent mutuellement jusqu’à ce que la cotation extrêmes de 15% soit éliminée. Les banques ainsi concernées sont déjà établies à l’avance et les taux élevés sont préalablement écartés du calcul afin d’éviter d’éventuels problèmes.

 

Lire la suite »