2 Nov 2011 Classé dans Astuces par admin

Credit en ligne et prêt sur internet

Depuis l’arrivée du web dans nos vie, nous n’avons jamais été aussi proches de services et d’informations difficile d’accès auparavant. Cela est vrai pour les choses les plus recherchées dans le monde : le sexe, l’argent et le pouvoir. De ce fait, les société de crédit ont compris que proposer des offres de crédit en ligne leur permettrait de gagner de nouveaux clients encore plus facilement qu’avant. Quoi de plus simple que de taper l’adresse d’un organisme de crédit ou d’une banque dans son navigateur internet depuis chez sois, bien au chaud devant son écran. Il suffit ainsi d’une publicité à la télévision, d’une affiche vantant un bon taux croisée au retour du travail ou un sport publicitaire à la radio pour nous inciter à visiter ces sites web. En quelques secondes nous avons accès à toutes les offres de prets, de ces services en ligne, et en quelques clics on peut faire notre demande d’argent pour se payer ce que nous souhaitons. Lire la suite »

22 Sep 2011 Classé dans Astuces par admin

Le service civique, un tremplin pour un job ?

Envie de donner un peu de sens à votre prochaine carrière ? Ou tout simplement de mettre à profit votre recherche d’emploi ? Pourquoi ne pas tenter l’aventure du service civique (SC) ? Dispositif créé en mars 2010, le service civil offre aux jeunes de 16 à 25 ans l’opportunité de s’engager au service de l’intérêt général pour une durée comprise de six à douze mois. Le tout sans condition de diplôme. Le SC peut être réalisé auprès d’une association, d’une fondation, d’une organisation non gouvernementale ou d’organismes publics en France ou à l’étranger. L’idée est de s’engager dans un domaine choisi (culture et loisirs, solidarité, éducation, environnement, solidarité, citoyenneté…) à raison d’au moins 24 heures par semaine. Lire la suite »

8 Sep 2011 Classé dans Astuces par admin

Revendre son or au lieu de faire un crédit ?

Lorsque les temps sont vraiment difficiles et que les banques n’acceptent pas ou plus de vous faire crédit, que l’urgence financière se fait sentir, il peut être intéressant de se tourner vers des méthodes pour gagner de l’argent rapidement. Non, ce petit article n’est pas là pour prétendre gagner beaucoup d’argent avec un système pyramidale (complètement illégal, soit dit en passant) ou grâce au casino mais en revendant ce qui vous appartient : électronique, collections personnelles ou… objets en or.

 

Revendre son or

 

Eh oui, on n’y pense pas forcément mais les bijoux de votre grand-mère, pour lesquels vous n’avez parfois aucune valeur affective, peuvent vous sauver la mise. Peu importe qu’ils soient vieux, démodés ou cassés, seul la qualité de leur or est à prendre en compte. De nombreux bijoutiers seront ravis de les prendre pour expertise et en faire de nouvelles pièces pour leurs vitrines. De même, aujourd’hui des services comme orpostal vous propose de leur envoyer vos bijoux inutilisés. Attention tout de même, si vous vous sentez prêts à revendre de vieilles reliques qui n’ont plus d’intérêt à vos yeux, ce n’est peut-être pas le cas de tout le monde! N’oubliez pas de demander à votre entourage ce qu’ils en pensent…

27 Juil 2011 Classé dans Astuces par admin

Quels papiers et documents pour un rachat de crédits ?

Le rachat de crédit est une des options pouvant permettre à une emprunteur de résorber ses dettes en regroupant ses crédits en un seul ce qui va permettre de faciliter sa gestion et diminuer le montant des sommes remboursées chaque mois à l’organisme préteur. Mais pour pouvoir prétendre à ce type de service financier assez utile, il vous faudra contacter banques et maisons de crédit pour savoir quel offre sera la plus intéressante pour vous. Une fois la société de crédit choisie, vous devrez établir un dossier de demande de rachat de prêt comportant les papiers et documents que nous allons listes plus bas.

 

Voici donc la liste des papiers nécessaire à la demande d’un rachat de pret :
– passeport/carte d’identité, justificatif de domicile (facture EDF per exemple), livret de famille, contrat de mariage et tout autre document permettant de justifier de votre état civil. Lire la suite »

14 Juin 2011 Classé dans Astuces par admin

Où s’inscrire après le bac ?

Vous venez de passer votre bac et vous n’êtes toujours pas inscrit dans une filière du supérieur ? De nombreuses formations vous sont encore accessibles, via la procédure admission-postbac ou non.

 

Rassurez-vous ! Si vous avez raté la procédure admission-postbac (APB), il vous reste quelques cartes à jouer pour vous permettre de décrocher une formation dans le supérieur. Non seulement vous pouvez bénéficier de la procédure complémentaire d’APB, mais en plus, nombre d’écoles inscrivent en dehors de cette procédure. Alors plus question d’hésiter.

 

S’inscrire à la fac après le bac

 

L’université reste le principal débouché des bacheliers. Comme le garantit la loi, chaque étudiant doit pouvoir intégrer la filière universitaire de son choix. Mais si vous n’avez pas suivi la procédure de préinscription, ou si vous avez décidé de poursuivre vos études à la fac dans une autre académie que celle où vous avez passé le bac, les choses se compliquent. La première étape est de vous inscrire sur le site admission-postbac.fr à la procédure d’«admission complémentaire ». Elle sera ouverte le 24 juin à 14 heures. Vous avez le droit de formuler 12 voeux, toutes formations confondues, lors de la « recherche de formation ». Quand vous obtiendrez une proposition, vous aurez le choix d’accepter, de renoncer à ce voeu, ou à tous les voeux (ce qui vous fera sortir de la procédure).

 

Opter pour une école hors APB

 

Hors APB, des écoles prennent encore des inscriptions. Du côté des écoles de commerce, le concours PASS organise une dernière session, fin juin à Paris. De même, le concours TEAM reste ouvert jusqu’à la fin juillet. Notez, par ailleurs, que les CCI (chambres de commerce et d’industrie) proposent des cursus, du management à la force de vente, auxquels vous pouvez vous inscrire jusqu’à la fin juillet. Pour les formations d’ingénieurs en revanche, tous les établissements ont clos leurs admissions. Quant aux très nombreuses écoles privées hors contrat non prisent en compte par APB, le choix est vaste. Ces formations couvrent la plupart des domaines de spécialités : des arts appliqués au transportlogis tique en passant par la communication, la gestion ou le tourisme. Une seule solution: adressezvous directement aux écoles visées.

 

Bien choisir son école privée
L’entrée dans un établissement privé, quelle que soit sa spécialité, est a priori moins bien balisée que dans le public. Avant de confirmer votre inscription, vérifiez les labels et les accréditations délivrés par le ministère de l’Éducation nationale ou par des commissions spécialisées. Renseignez-vous sur les frais de scolarité, qui peuvent atteindre quelques milliers d’euros par an. Consultez l’annuaire des anciens pour en savoir plus sur les débouchés à l’issue du cursus et examinez le contenu de la formation pour savoir, notamment, s’il y a des professionnels en activité ou des universitaires parmi les enseignants. Enfin, prenez le temps de visiter les locaux. Cela vous permettra de vérifier l’équipement mis à la disposition des élèves et de vous faire une idée plus précise de l’enseignement dispensé.

6 Juin 2011 Classé dans Astuces par admin

Job d’été à la dernière minute

Dans quelques semaines, ce sera le grand rush des départs en vacances. Pendant que certains se prélasseront au soleil, d’autres prendront leur place pour assurer l’intérim durant leur congés ou se plieront en quatre pour assurer l’ambiance dans un club de vacances ou un centre de loisirs. C’est donc encore le moment de postuler à un job d’été.

 

Cette année, pas question de buller sur la plage, vous avez décidé de passer à l’action en bossant. Mais que faire ? Les jobs d’été ne manquent pas. Il y en a pour tous les goûts, tous les profils, et partout en France. Le secteur de l’hôtellerie- restauration est évidemment très gourmand de saisonniers. Pour cela, pas le choix, proposez vos services dans les bars, restos et boîtes de nuit des zones touristiques. Les clubs de vacances mais aussi les campings et les centres de loisirs recherchent également de nombreux candidats. Lire la suite »

15 Mai 2011 Classé dans Astuces par admin

Plan d’epargne en actions PEA

Dans le cadre d’un Plan d’Épargne en Actions (PEA), les dividendes et les plusvalues sont exonérés d’impôt sur le revenu si le plan ne fait l’objet d’aucun retrait pendant au moins cinq ans à compter de son ouverture (la date d’ouverture du PEA correspond au premier versement et non au premier achat de titres). Toutefois, les dividendes afférents aux titres non cotés ne sont exonérés que dans la limite de 10 % de la valeur d’inscription de ces titres. La fraction excédentaire de ces dividendes est imposable à l’IR et ne peut en aucun cas être soumise au prélèvement libératoire. Par exception au principe général, l’administration admet que les différents abattements (40 % et 1 525 € ou 3 050 € pour un couple marié ou pacsé) restent applicables pour l’imposition de ces dividendes excédentaires, même en cas d’option pour le prélèvement pour les autres dividendes. Le plafond de versement sur le PEA est de 132 000 € et les actions de Sicav ou les parts de FCP investies en actions européennes (à hauteur de 75 % en titres éligibles) peuvent être souscrites au sein d’un PEA. Il n’est pas possible d’inscrire des titres non cotés sur un PEA lorsque le groupe familial a détenu plus de 25 % du capital de la société ou lorsque ces titres bénéficient d’autres avantages fiscaux. Lire la suite »

14 Mai 2011 Classé dans Astuces par admin

Astuces pour payer ses impots

Les foyers qui ont choisi la mensualisation pour le règlement de l’impot sur le revenu acquittent dix prélèvements mensuels calculés sur la base du montant de l’année précédente. En cas d’augmentation de l’imposition, le solde est versé en novembre et en décembre. Si l’augmentation est telle que le prélèvement de décembre excède le double de la mensualité de base, le règlement du solde dû est étalé sur les quatre derniers mois de l’année, sauf avis contraire de l’intéressé. Les contribuables qui acquittent l’impôt sur le revenu et souscrivent pour la première fois leur déclaration par voie électronique bénéficient d’une réduction d’impôt de 20 €. Si une variation de l’impôt futur est prévisible, il est possible de demander une modification des prélèvements, au plus tard le 30 juin de chaque année. Si l’impôt réellement dû est supérieur de plus de 20 % au montant présumé, une pénalité de 10 % sera applicable. Lire la suite »

12 Mai 2011 Classé dans Astuces par admin

Obtenir une réduction d’impot

Certaines charges ouvrent droit à une réduction d’impôt sur le revenu après application du quotient familial et, éventuellement, de la décote.
Les dépenses pour l’emploi d’un salarié à domicile donnent droit à une réduction d’impôt à hauteur de 50 % des salaires versés par l’employeur (cotisations patronales incluses), dans la limite de 12 000 € par foyer, majorés de 1 500 € par enfant à charge, avec un maximum de 15 000 €. Depuis l’imposition des revenus de 2009, ces plafonds de dépenses sont respectivement de 15 000 € et 18 000 € pour l’année d’imposition au cours de laquelle le contribuable emploie pour la première fois, directement, un salarié à son domicile. Le plafond des dépenses est de 20 000 € pour les contribuables handicapés ou ayant à leur charge une personne invalide. Le salarié peut être employé directement par le contribuable ou par une association, un organisme ou une entreprise de services agréée. Cette réduction d’impôt est convertie en crédit d’impôt si les services sont rendus à la résidence du contribuable et si celui-ci exerce une activité professionnelle ou est demandeur d’emploi sur une durée de trois mois au moins au cours de l’année. Lire la suite »

10 Mai 2011 Classé dans Astuces par admin

Calcul de l’impot ISF

Le cumul des sommes acquittées au titre de l’ISF, d’une part, des différents impôts (y compris prélèvements forfaitaires libératoires) acquittés sur les revenus de l’année précédente, d’autre part, ne doit pas dépasser 85 % de ces revenus. Si un excédent est constaté, l’ISF est réduit d’autant. Mais l’effet de ce plafonnement est limité pour les tranches supérieures. Si la valeur de votre patrimoine est supérieure à 2 530 000 €, la diminution de l’ISF est limitée soit à 50 % du montant de la cotisation, soit à 12 050 € si ce montant est supérieur. Le montant de l’impôt est ensuite réduit de 150 € par personne à charge (mineur ou invalide vivant sous le toit du redevable). Le plafonnement est calculé sur la déclaration ISF n° 2725. Ce dispositif est indépendant du bouclier fiscal.

 

Certains déficits catégoriels ne peuvent pas être imputés sur le revenu global pris en compte pour le calcul du plafonnement de l’ISF. Cette exclusion porte en particulier sur les déficits fonciers supérieurs à 10 700 €, les déficits non professionnels (y compris pour les loueurs de meublés), les moins-values nettes sur les ventes de valeurs mobilières et les pertes sur les marchés à terme. En outre, il est tenu compte des revenus français ou étrangers exonérés d’impôt sur le revenu, notamment les plus-values mobilières réalisées lorsque le seuil de cession n’est pas atteint. Lire la suite »