6 Juil 2018 Classé dans Astuces par admin

Comprendre enfin le prélèvement à la source

Le prélèvement à la source sera mis en place à partir du 1er janvier 2019. L’impôt sur les revenus ne sera plus réglé aux services des Impôts avec un an de décalage par rapport à vos revenus, mais il sera prélevé directement sur les salaires et les pensions. Taux personnalisé ou taux neutre, année blanche, changements de situation, ce guide répond à toutes les questions que vous vous posez.

 

Le prélèvement à la source : pourquoi et comment ?

 

Aujourd’hui, il est fréquent de devoir continuer à payer un impôt sur les revenus alors même que votre situation vous rend non imposable, du fait d’un licenciement, d’un départ à la retraite, ou de l’arrivée d’un enfant. Avec le prélèvement à la source, ce décalage entre l’impôt perçu et les revenus ou la situation qui le génèrent disparaitra.

 

A partir du 1er janvier 2019, ce ne sera plus le cas ! La France appliquera le prélèvement à la source, comme dans de nombreux pays d’Europe : Allemagne, Grande Bretagne, Belgique, Espagne. Cela signifie que les employeurs et les caisses de retraite collecteront l’impôt pour l’administration fiscale (sur le bulletin de salaire, vous aurez une ligne en plus, au même titre que les prélèvements sociaux). L’employeur appliquera le taux que lui communique l’administration fiscale et n’aura pas d’informations personnelles sur ses employés, comme cela peut être le cas en Espagne.

 

prelevement source

 

Faudra-t-il remplir une déclaration de revenus ?

 

Chaque printemps, vous remplissez votre déclaration de revenus. La déclaration transmise en 2018 sert à calculer le taux de prélèvement qui sera appliqué au 1er janvier 2019.

 

Vous continuerez de transmettre, chaque printemps, une déclaration de revenus à l’administration fiscale. Elle lui permettra d’ajuster, si nécessaire, le taux de prélèvement pour l’année suivante. Elle lui servira également à ajuster et régulariser le montant de l’impôt.

 

In fine, si vous avez trop payé, l’administration fiscale vous remboursera la différence au mois d’août suivant la déclaration. Inversement, si vous devez de l’argent à l’administration fiscale, vous disposerez du dernier quadrimestre pour le verser (septembre à décembre).

 

Quel taux me sera appliqué ?

 

prelevement source taux

 

L’employeur n’aura à sa disposition que le taux transmis par l’administration des Impôts. Cela peut être le taux déterminé lors de votre déclaration de revenus 2018, qui tient compte de votre situation réelle, dénommé « taux personnalisé ». Toutefois, vous pouvez opter pour un autre taux :

    • si vous êtes marié ou pacsé et que vos revenus sont très différents de ceux de votre conjoint, vous pouvez opter pour le « taux individualisé », calculé au prorata des revenus de chaque membre du couple ;
    • si vous ne souhaitez pas que votre employeur ait une quelconque information sur les autres revenus de votre foyer fiscal, vous pouvez opter pour le « taux neutre », équivalent à celui d’un célibataire sans enfant. Vous pourrez avoir à compléter votre versement fiscal en fin d’année.

 

Quels sont les revenus concernés par le prélèvement à la source ?

 

Le prélèvement à la source est effectué sur les salaires et les pensions. Seule exception, les salaires versés par des particuliers pour des emplois à domicile ne seront pas soumis au prélèvement d’impôt en 2019 mais en 2020 seulement.

 

Les indépendants et les professions libérales, qui par définition ne se versent pas de salaire, verseront mensuellement ou trimestriellement à l’administration fiscale un acompte basé sur leurs revenus des mois précédents, ajusté en septembre au regard de leurs revenus effectifs. La perte d’un gros client pourra ainsi être anticipée auprès du fisc. Une exception concerne les agriculteurs, qui peuvent opter pour un calcul de leur impôt sur une moyenne triennale.

 

Pour mémoire, 2018 est une année blanche, c’est-à-dire qu’elle ne fait l’objet d’aucun prélèvement fiscal. Les personnes qui partiront à la retraite ou cesseront leur activité en 2019 verront immédiatement l’effet du prélèvement à la source ; leur prélèvement correspondra en effet à leurs nouveaux revenus et non aux revenus qu’ils ont touchés en 2018, beaucoup plus élevés mais qui ne seront pas imposés.

 

Qu’en est-il des revenus du patrimoine ?

 

Il faut se rappeler que certains revenus du patrimoine, comme les plus-values immobilières, font déjà l’objet d’un prélèvement à la source. Il en va de même pour les intérêts d’obligations et les dividendes.

 

Pour ce qui est des revenus fonciers, ils seront soumis, comme les revenus des libéraux et indépendants, à un acompte versé trimestriellement ou mensuellement calculé sur les mois précédents.

 

En revanche, les plus-values mobilières ne sont pas soumises au prélèvement à la source. Elles font l’objet d’une déclaration au printemps avec régularisation d’impôt en fin d’année.

 

Les rachats d’assurance-vie peuvent bénéficier du prélèvement à la source ou faire l’objet d’une déclaration / régularisation, selon votre choix.

 

prelevement source date calendrier

 

Année blanche ? Et mes réductions d’impôts ?

 

Les contribuables qui bénéficient d’avantages fiscaux ne perdront pas ceux liés à l’année 2018, même s’ils ne paient pas d’impôt sur les revenus de cette année. Qu’il s’agisse du crédit d’impôt transition énergétique, de la réduction d’impôt pour garde d’enfant, d’un don à une association caritative, de l’emploi d’un salarié à domicile ou d’un investissement immobilier, la réduction d’impôt due au titre de 2018 sera remboursée par l’administration fiscale à l’automne 2019, en même temps que les réductions d’impôt dues au titre de 2019.

 

Les contribuables bénéficiant de défiscalisations immobilières importantes au titre de l’année 2018 risquent de se voir prélever des sommes plus importantes, qui seront régularisées en septembre 2019. En revanche, ceux qui bénéficient de crédits d’impôts pour la garde d’enfants ou l’aide à la personne bénéficieront d’un acompte de crédit d’impôt dès février 2019, à hauteur de 30 %, le reste étant versé après l’été.

 

La complexité de la réforme du prélèvement à la source est telle que l’on comprend pourquoi il a fallu si longtemps pour parvenir à le mettre en place. Nous espérons que ce guide aura répondu à toutes vos questions et vous aura permis de mieux comprendre la réforme et de son implication sur votre situation fiscale personnelle.

 

Crédit image : Infographie réalisée par BforBank.com

11 Août 2017 Classé dans Astuces par admin

Voiture d’occasion : découvrez Autovisual

Pour trouver la bonne occasion, lors de la recherche d’un nouveau véhicule, on pense souvent à s’orienter vers des sites comme Leboncoin, L’argus ou La Centrale. Mais saviez-vous d’un site regroupe l’ensemble de ces offres ?

 

C’est ce que fait Autovisual.com, qui en plus désagréger les offres du marché, vous permet de connaitre les tendances en termes de prix.

 

Découvrez le site tout de suite !

autovisual

Site web : https://www.autovisual.com/fr

9 Oct 2013 Classé dans Astuces par admin

Comment se constituer un patrimoine entre 30 et 40 ans ?

Nous vous proposons aujourd’hui une petite vidéo plus bien réalisée qui aborde le thème de la constitution d’un patrimoine quand on est un couple de jeunes actifs mariés.

 

L’objectifs de cette vidéo est de comprendre comment il est possible de diversifier et valoriser ses actifs en fonction de son âge, de sa profession ou de sa situation familiale. C’est la question à laquelle répond ce nouvel ecoscope BforBank, en s’intéressant plus particulièrement à la tranche des 30-40 ans. Nous vous souhaitons un bon visionnage de cette vidéo de 3 minutes…

On y aborde le PEA, l’assurance vie, le livret A, le PEL, le Perco et le PEE.

Vos avis sont les bienvenus !

9 Août 2013 Classé dans Astuces par admin

Assurance de prêt pas cher

Une assurance de prêt permet de garantir à l’organisme qui vous prêtera une somme d’argent dans la cadre d’un pret et en cas de défaillance de votre part. Cette défaillance peut avoir plusieurs causes : incapacité temporaire de travail, perte d’emploi, décès, invalidité, etc.

 

Bien qu’il ne soit légalement pas obligatoire de souscrire à une assurance décès invalidité pour un crédit immobilier, elle est fortement recommandée en raison des risques de la vie. De plus, il n’est pas obligatoire de prendre cet assurance chez l’organisme prêteur. Autrement dit, vous avez le choix de prendre l’assurance qui vous paraîtra la plus adaptée à vos besoins et à vos finances. 

 

C’est là qu’interviennent les courtiers qui vont vous faciliter la tâche recherchant pour vous des solutions d’assurance moins chères pour garantir votre crédit.

 

Assurance-de-pret-pas-cher.com, marque du groupe As Du Grand Lyon qui est une société géré par Alain Habbuloglu, expert indépendant en assurance de pret. Ce courtier réalise plus de 3000 contrats d’assurance pret par an. Voici donc une piste si vous cherchez à trouver une assurance de prêt pas cher.

 

Assurance-de-pret-pas-cher.com a développé en partenariat avec de grandes compagnies des offres sur mesures pour répondre a tous les profils d’emprunteurs. Le courtier entend proposer des solutions aux plus de 50 ans qui rencontres des difficultés pour s’assurer sous prétexte d’appartenir aux seniors. 

 

Aujourd’hui après 50 ans il est difficile de trouver une assurance de pret à moindre coût et avec de bonnes garanties. Comparer les offres bancaires individuelles est un vrai challenge. As Du grand lyon peut vous apporter des solutions d’assurances avec des taux très intéressants pour les seniors à partir de 0,30% à 55 ans, pour une garantie décès allant jusqu’à 85 ans …

 

Voici une simulation de demande d’assurance pour un homme de 55 ans, salarié non cadre, non Fumeur qui a souscrit un prêt immobilier amortissable de 100.000 € sur 360 mois (30ans) taux 3.80%, Quotité 100% (formule garantie DC/PTIA).

 

Courbe mensualité

 

Tarif fixe de l’offre ASDUGRANDLYON : Emprunteur 1 Cotisation   25.00 €   /   Taux moyen   0.30 %   /  Coût total        9 000.00 € (le taux et la mensualité sont fixes. le cout total est est de 9.000 €)

Tarif dit dégressif de la concurrence : Emprunteur 1 Cotisation   52.54 €   //  Taux moyen     0.63 %   //  Coût total : 18 915.56 € ( taux moyen dit dégressif, coût total 2x plus cher en moyenne).


7 Juin 2013 Classé dans Astuces par admin

Que faire en cas de majoration de son imposition ?

Tout paiement d’imposition fait l’objet d’un délai précis qui peut varier selon que vous réglez en ligne ou par courrier. Le non-respect de ces délais est passible de sanctions financières qui ne sont pas anodines et qui sont applicables à l’ensemble des impositions. Voici comment réagir en cas de problème.

 

Nature des sanctions

 

Une majoration de 10% du total du montant réclamé s’imposera dans les cas suivants : non-paiement de la somme ou paiement partiel et retard de paiement.

 

De plus, dans le cas d’un retard de paiement, une saisie des biens peut être envisagée. Lire la suite »

5 Jan 2013 Classé dans Astuces par admin

Livret A ou assurance vie ?

Malgré la crise économique actuelle, les français continuent d’épargner leur argent. La France est un pays où l’épargne est importante et très présente. Beaucoup de produits offrent des placements intéressants pour les épargnants. Certains sont garantis et sécurisés, d’autres sont plus risqués. Les deux placements les plus utilisés sont le livret A, qui offre des intérêts attrayant et une garantie des fonds déposés, et l’assurance vie, qui offre un bon rendement et dont une partie des fonds est sécurisé et une partie peut être risquée selon le placement choisi. Pour savoir où placer son argent, il convient de bien connaître ses deux placements. Lire la suite »

5 Jan 2013 Classé dans Astuces par admin

Prêt in fine ou amortissable ?

Lors de l’octroi d’un prêt bancaire, plusieurs possibilités de remboursement nous sont proposées. Il y a la méthode de remboursement « in fine » ou la méthode « prêt amortissable ». Chaque type de remboursement possède ses avantages et ses inconvénients et sont adaptés à une situation précise de l’emprunteur. Il convient de bien différencier ses deux modes de remboursement afin de réaliser un prêt le plus approprié possible à notre situation financière.

 

LE PRET AMORTISSABLE

 

Le prêt amortissable est plus souvent utilisé. Son remboursement est constitué de mensualité constante avec une partie du capital dû et une partie d’intérêt. Les premières mensualités contiendront plus d’intérêt que de capital et les dernières mensualités seront majoritairement du capital puisque les intérêts seront peu élevés. Lire la suite »

4 Jan 2013 Classé dans Astuces par admin

Comment fonctionne le bonus malus d’une assurance ?

Entre les contrats souvent assez complexes à décrypter et ce que vous disent votre famille et vos amis, vous pouvez parfois avoir du mal à comprendre l’ensemble des caractéristiques de ce qu’on appelle le bonus ou le malus dans les assurances automobiles. Ce coefficient qui récompense votre bonne conduite ou, au contraire, pénalise vos incidents sur la route a pourtant une grande importance puisqu’il détermine au final le prix de votre assurance et de votre cotisation annuelle. Voici donc quelques clés sur le bonus/malus, pour en savoir plus sur lui et son fonctionnement, et ainsi éviter toute crise d’angoisse.

 

Les informations à retenir sur le bonus / malus

 

Si vous êtes nouvel assuré, que vous n’avez ni bonus, ni malus, vous avez un coefficient de 1. Par la suite, c’est ce coefficient qui va diminuer ou augmenter selon les cas : les bonus le font diminuer, et par la même occasion, font diminuer votre cotisation annuelle ; tandis que les malus le font augmenter, et vous font donc payer plus chère votre assurance. Lire la suite »

21 Nov 2012 Classé dans Astuces par admin

5 conseils avant de demander un crédit

Demander un prêt n’est pas un acte anodin. Il vous engage sur une durée et surtout il doit être remboursé intégralement. S’il peut être indispensable de disposer rapidement d’une somme d’argent afin d’acquérir un bien, il convient de rester très prudent.

 

Évaluez votre capacité de remboursement

 

La première question à se poser est de savoir si la situation dans laquelle vous vous trouvez vous permettra de rembourser votre crédit. Pour avoir une vision juste, faites le point sur vos frais fixes ainsi que sur les crédits auxquels vous avez peut-être déjà souscrit. Il est conseillé de ne pas dépasser 33% d’endettement afin de pouvoir vivre dans de bonnes conditions. C’est de plus un des critères essentiels pour l’obtention de votre prêt.
Lire la suite »

13 Nov 2012 Classé dans Astuces par admin

Prendre un crédit quand on est au chomage

Si être au chômage n’est ni une maladie, ni une fatalité en soi, cela complique quelque peu les choses dès lors que l’on a besoin d’un crédit. Les banques ne sont pas très conciliantes quand il s’agit de prêter de l’argent à un chômeur, faute de garanties financières pour le rembourser. L’idéal pour une banque est d’être salarié, à temps plein et en CDI. Ce qui devient de plus en plus complexe par les temps qui courent.

 

Le rôle des assedics

 

Etre chômage complique grandement l’obtention d’un prêt quel qu’il soit. Dans la mesure où il n’y a pas de rentrées stables et régulières d’argent, les organismes ne prêtent pas. Comment faire face alors aux coups durs tels qu’une panne de voiture, une réparation de machine à laver ou changer un frigo ? Le chômeur doit faire face aux soucis du quotidien, tout en se cherchant du travail et passer des entretiens. Fort heureusement les assedics sont là pour verser non pas un crédit mais des allocations de chômage qui peuvent s’avérer être un véritable coup de pouce pour continuer à subvenir à ses besoins. Même si ces allocations sont en-deçà du salaire précédent la perte d’emploi, c’est déjà mieux que rien. Lire la suite »